Fromagerie AlterMonts

Fromagerie AlterMonts

Pourquoi une fromagerie locale ?

Seuls 2% de notre alimentation proviennent du bassin stéphanois.
La filière de la fromagerie en est l'exemple typique : les fromageries collectives locales ont disparu au profit de l'industrialisation ! Le lait quitte dorénavant nos régions et nous revient transformé. Des kilomètres accumulés et de la valeurs qui s'envole des fermes.
Au moment où certains acteurs de la filière bio misent sur l'export de poudre de lait bio, un groupe de paysans prend une direction diamétralement opposée : celle de la construction de la fromagerie collective AlterMonts.
 

Pourquoi collectif ?

L'objectif n'est pas d'entrer en concurrence avec les fromages fermiers déjà produits dans notre région. C'est ainsi que l'idée de proposer des fromages de garde de grande taille émerge. Ce type de production nécessite du matériel spécifique et coûteux. L'envie de collectif prend alors tout son sens !
Le projet lancé en 2015 par 4 fermes d’élevage laitier en agriculture biologique (La ferme Besson à Saint-Galmier, La ferme des Deux Hélices à Duerne, Le GAEC de la Brumagne et La ferme du Val Fleury à Chazelles sur Lyon) voit le jour le 18 juin 2020.

Ce sont aujourd'hui 9 paysan.ne.s associé.e.s et 2 salariés (et bientôt 3) qui donnent vie à ce beau projet !

Qu'est ce qu'on mange  ?

La fromagerie produit plusieurs fromages :
 

  • La Fleur des Monts dont la fabrication est privilégiée au printemps car l’alimentation des animaux se fait exclusivement à l'herbe et au foin. Elle ne doit en effet comporter aucun aliment fermenté (ni enrubannage, ni ensilage). Elle est affinée plus de 6 mois.
  • L'air des Monts est un fromage à pâte plus souple affiné 4 mois, dont le un goût assez doux rappelle la noisette.
  • La raclette a la particularité d'être au lait cru et de ne subir aucune congélation et bien sûr aucune standardisation !
  • La tome moelleuse a 2 mois d’affinage et la tome rustique 4 mois.
 

Qu'est ce que ça change  ?

Le fromage AlterMonts c'est un fromage à faible émission : la collecte du lait est effectuée par la fromagerie en partenariat avec BIOLAIT grâce à un véhicule de collecte alimenté au gaz naturel végétal. La fromagerie est autonome énergétiquement et alimentée à l'énergie solaire.

Au sein des fermes, fabriquer du fromage demande une certaine qualité des fourrages et de l'alimentation des animaux. Les paysans ne produisent plus du lait mais du lait à fromage !

Les fromages sont commercialisés localement en vente directe lors d'un marché à la fromagerie mais aussi dans les épiceries et moyennes surfaces locales, des magasins spécialisés, au sein de la restauration collective, de restaurants et d'épiceries engagées.


Des projets?

Des Raclettes aromatisées sont dans les tuyaux !
 

Merci aux bénévoles du Quartier des consom'acteurs pour ce beau portait !