Louise - Grand Matin

Louise - Grand Matin
Qui est-elle ?
Nous avons rencontré Louise à Luriecq, dans sa boulangerie.

Elle arrive du Loir et Cher, près de Blois, et a démarré son activité en novembre 2020 : elle a pu louer une ancienne boulangerie à l'arrêt depuis plusieurs années (le boulanger, qui est le propriétaire des lieux a fait le choix de changer de métier pour être plus présent dans sa famille). Les locaux sont spacieux et en bon état, mais elle a dû investir pour le matériel car il n’y avait plus rien. Elle s'est installée avec Benjamin, torréfacteur (dont le portrait arrive bientôt !)

 

Que fait-elle ?

Louise a travaillé comme éducatrice autour du droit des étrangers. Elle a fait le choix d’une réorientation dans la pâtisserie qui n’a pas été concluante et finalement c’est en boulangerie qu’elle s’épanouit.
A l’issue de sa formation elle a travaillé pendant 4-5 ans comme salariée en boulangerie semi-conventionnelle en bio avec un four à bois mais avec travail de nuit…jusqu’à novembre 2020. A Grand Matin, Louise fait du pain au levain en fermentation lente (avec utilisation de chambre froide) ce qui lui permet de s’organiser pour travailler uniquement en journée et seule.
 


La farine paysanne BIO provient d’une exploitation de Saint-Privat-du-Dragon en Haute-Loire. Les céréales sont transformées en farine au moulin associatif de Moulin d’Aurouze, et le blé qui ne correspond pas à la farine boulangère est valorisé en pâtes par l’exploitant. Le choix de la farine est essentiel, car comme l'explique Louise c’est la farine qui donne l’identité à leurs pains.

« Nous avons à c½ur d’utiliser uniquement des produits locaux ce qui nous freine : par exemple je voulais faire du pain au noix et figue mais ce n'est pas possible de s’approvisionner localement ».

Pour le chocolat et le sucre, ils proviennent d'un importateur bio et équitable à Montélimar, SALDAC (Solidarité Amérique Latine pour le Développement des Communautés). Le sucre n’est pas raffiné : la variété de la production tient compte de ce critère.

Depuis novembre, elle a développé le pain de mie, et des biscuits (vendus à la Ferme au Quartier). Un laminoir a été acheté pour fabriquer de la brioche feuilletée.

 

Des projets ?

Louise a pour projet de vendre de la pâte feuilletée crue : il lui reste pour cela à créer les étiquettes ! Vous la retrouverez très prochainement sur notre boutique.
 

Où la retrouver ?

- Dans sa boutique le mercredi et vendredi après-midi
- Au marché de Saint-Bonnet-le-Château, à Saint-Genest-Lerpt et au Chambon Feugerolles
- Et bien sûr, à de la Ferme au Quartier, où Louise livre une fois par semaine !

 

Merci aux bénévoles du Quartier des consom'acteurs pour ce beau portait !