Gérard, Elisabeth et Benjamin Odouard - Ferme Odouard

Gérard, Elisabeth et Benjamin Odouard - Ferme Odouard

 

La Ferme Odouard est composée de Gérard et Elisabeth associés avec leur fils Benjamin depuis 2009. Cette ferme familiale située sur les hauteurs du Parc du Pilat à Saint Genest Malifaux élève selon des méthodes traditionnelles des volailles et des vaches laitières.

Qui sont-ils ?

Après avoir fait ses études en agriculture en obtenant un BTS de production animale, Benjamin s’installe sur la ferme, en étant la 3ème génération. Avant, Gérard et Elisabeth produisaient des volailles vivantes vendues en direct pour des basse-cours, et du lait de vache.
 

Que font-ils ?

Depuis 2009, avec l’installation de Benjamin en pleine "crise du lait" (baisse du prix du lait dû à la nouvelle PAC, Politique Agricole Commune) ils décident de se diversifier et du coup d’augmenter la production de volailles prêtes à cuire en vente directe. Les volailles sont achetées entre 4 et 6 semaines car le climat de Saint Genest Malifaux est un peu dur pour des poussins. Ne voulant pas faire du rendement et être soucieux du bien être de leurs animaux, les poulets sont élevés pendant 16 semaines en plein-air.
 

Poulet poulet Canard Pintade Pintade

 

Actuellement l’exploitation compte 70 ha dont 7 ha cultivés en céréales sans OGM pour nourrir les 3 000 volailles. Le reste est pour la nourriture de la cinquantaine de vaches. Le lait est récolté par la laiterie Soddial, c’est un lait responsable sans OGM avec pâture.

La nourriture des volailles est faite avec des céréales qui sont broyées. Elle est composée pour les 2/3 des céréales de la ferme et le complément en protéine est acheté, sans OGM et en local.

Pour le matériel, la ferme Odouard, possède un peu de matériel : tracteurs, faucheuse, pirouette et andaineur pour récolter les foins ensuite ils sont adhérents à deux CUMA (Coopérative d'Utilisation de Matériel Agricole) une pour le matériel tracté et l’autre pour bénéficier d’un chauffeur qui aide pour les gros travaux comme faire les balles rondes de foin, paille ou pour préparer les terres et semer.

Pour l’abattage des volailles, il bénéficie d’un abattoir local qui n’est pas agrée CE mais qui permet de commercialiser à 80km maximum autour de chez eux comme à La Fourmilière, sur des AMAP ou chez nous à De La Ferme Au Quartier.

Quelques photos faites avant le confinement des volailles dû à la grippe aviaire au coeur de la ferme.

Pintade liberté Produit odouard Volaille odouard
Vous pouvez retrouver toute l'année, sur notre site les poulets, pintades et canettes de la Ferme Odouard la dernière semaine de chaque mois, inscriptions via le contrat de volailles.
Pour les fêtes de fin d'années, vous pouvez commander sur le groupement d’achat de Noël des canettes, des canards, des chapons, des coqs et des dindes.


Quelques difficultés actuelles :

  • La Ferme Odouard a acheté en juin les volailles de noël car "les volailles fermières" doivent avoir 6 mois d’élevage. Aujourd’hui, avec aucune projection sur les ventes du fait du confinement, ils sont inquiets de pouvoir vendre toutes leurs volailles.
  • Ils transformaient les foies et les volailles un peu grosses que les consommateurs boudaient en terrine et mousses dans l'atelier "Le Partouret" à Bourg Argental. Aujourd’hui il n’est plus possible de transformer dans cet atelier car les viandes des volailles ne peuvent plus croiser celles des ovins ou porcins. La famille Odouard cherche une autre solution mais en attendant, c’est très dommageable pour eux.
  • Depuis quelques semaines, le ministère de l’agriculture a confiné les volailles pour cause de grippe aviaire. Les volailles ne peuvent plus sortir dans les parcs en extérieurs. Lors des migrations d’oiseaux sauvages, ces derniers se posent dans les parcs des volailles élevées en plein-air et peuvent transmettre le virus au volailles de l'élevage. Si l'élevage est contaminé, il faut faire abattre toutes les bêtes, à perte !

Le saviez-vous ?

La différence entre le chapon et le poulet : Le chapon est un poulet qui a été castré à 6 semaines. Du coup il n’a pas de crête et va être plus calme et grossir plus. Sa chaire est différente du poulet. Les dernières semaines, le chapon est nourri avec du pain et du lait des vaches, ce qui est assez rare, en général il s’agit de poudre de lait.

Merci à la famille Odouard d'avoir accueilli et présenté leur ferme aux bénévoles du Quartier des Consom'acteurs qui ont récolté toutes ces informations et pris les photos.