Gouvernance

Depuis 10 ans que l’association De la Ferme au Quartier existe, elle doit sans arrêt évoluer pour faire face à de nouveaux enjeux et assurer sa croissance. Les statuts dont elle s’est dotée définissent sa gouvernance et lui fixent un cap pour évoluer dans sa structure juridique (vers une coopérative ? C’est à l’étude) et pour remplir au mieux ces missions.

Au quotidien, ça donne quoi ?

Un CA « Conseil d’Administration » fixe les objectifs, délègue ses pouvoirs administratifs et impulse toutes les réflexions dans le respect des différentes composantes de De La Ferme Au Quartier : les consommateurs.trices, les producteurs.trices et les salarié.es. Ces 3 composantes appelées « collèges » ont été élues lors de notre dernière Assemblée Générale (AG) en novembre 2019. Chaque collège peut se réunir séparément pour discuter et proposer au CA des projets qui lui semblent conformes à la vocation de De La Ferme Au Quartier.

Les consommateurs.trices proposent d’animer la vie de l’association, de comprendre ce que les adhérent.es souhaitent, d’améliorer le site internet, de créer des animations, portraits de paysan.nes, et de lancer des groupements d’achats récurrents comme celui des agrumes ou des poissons ou bien saisonniers. Ces bénévoles peuvent apporter leur aide ponctuelle sur la plateforme en assurant les distributions des groupements d’achats, en organisant des animations, en aidant les salarié.es en cas de nécessité…

Les paysan.nes mènent toute une réflexion sur les filières agricoles : maraîchage, élevage, transformation des produits, arboriculture… Ils.elles travaillent également à une harmonisation de leurs tarifs et à l’amélioration de la qualité des produits livrés.

Les salarié.es assurent le fonctionnement de l’association au quotidien : prise de commande auprès des professionnels (magasins Bio, restauration collective…), gestion des achats et stocks, préparation des commandes, des paniers, tenue du point de vente directe, livraison et distribution aux particuliers, livraison des professionnels, entretien de la plateforrme et des outils de travail…

Le CA a délégué à une instance appelée Le Trèfle (composé de salarié.es, et de représentants du CA bénévoles), une partie de ses compétences : la gestion des ressources humaines, la gestion financière et le suivi de la politique sanitaire.

Pour chacun de ces 3 domaines, des commissions comprenant des salarié.es et des administrateurs.trices suivent au plus près l’activité pour permettre l’information du CA et la prise de décisions.

Ces dernières années, l’activité et donc le chiffre d’affaires de De La Ferme Au Quartier sont en progression constante. En conséquence, le nombre de salarié.es croît régulièrement.

Dans la perspective d’un passage en coopérative, il est primordial que la voix des salarié.es soit prise en compte.

Pour cela, il a été décidé de privilégier dans tous les organes de l’association une prise de décision par consentement, la mise en place d’organes de médiation pour débloquer des situations conflictuelles, tout cela dans un climat bienveillant qui n’exclue pas pour autant la confrontation d‘idées et de réflexions.

Parmi tous les chantiers de réflexion en cours au sein de l’association, celui de la politique salariale est un signe de la recherche permanente d’équité alliée à l’efficacité : privilégier les embauches en CDI, ajuster au plus près le nombre de salarié.es à la charge de travail et permettre une amélioration des rémunérations en fonction de nos résultats financiers.

Comme vous pouvez le voir les chantiers sont innombrables pour De La Ferme Au Quartier !

Chacun.e peut s’impliquer suivant ses disponibilités et ses appétences… Alors n’hésitez pas à nous contacter, lors de distributions, sur le point de vente directe, par mail (mettre adresse courriel), pour en discuter.

L’avenir de De La Ferme Au Quartier, de l’agriculture paysanne et des circuits courts à Saint-Etienne est entre nos mains !