Actu fiière - Le PAT

Actualité - 15/01/2022

Actu fiière - Le PAT


Actu filière - Le PAT

 

 

PAT Késako ?



PAT signifie Projet Alimentaire Territorial : Les projets alimentaires territoriaux ont pour objectif de relocaliser l'agriculture et l'alimentation dans les territoires en soutenant l'installation d'agriculteurs, les circuits courts ou les produits locaux dans les cantines. Issus de la Loi d'avenir pour l'agriculture qui encourage leur développement depuis 2014, ils sont élaborés de manière collective à l’initiative des acteurs d'un territoire (collectivités, entreprises agricoles et agroalimentaires, artisans, citoyens etc.). » (source : site du gouvernement).


Dans ce cadre, De la ferme au quartier a vu son projet sélectionné pour un travail sur 3 axes :


→ Coopération des circuits de commercialisation et promotion des circuits courts :
 
Ce volet comprend en premier lieu les actions pour promouvoir les produits des producteur.trice.s de la ferme au quartier dans les cantines, en proposant une approche globale aux cuisinier.e.s et gestionnaires incluant : la relocalisation des approvisionnements, la sensibilisation aux problématiques agricoles locales, la gestion des biodéchets (incitation à la réduction et au compostage).
 
Un autre enjeu de cet axe est de favoriser la coopération entre les circuits de commercialisation (vente directe, autres plateformes, autres acteurs, …) afin de travailler à mailler le territoire d’initiatives pour le développement de l’agriculture locale en limitant les logique compétitives individuelles qui mènent inévitablement à la mise en concurrence des producteur.trice.s.


→ Développement des filières et coopération amont :
 
Cet axe vise à travailler avec les producteurs sur les enjeux rencontrés dans les différentes filières agricoles du territoire (production, logistique, stockage, outils de transformation et valeur ajoutée, commercialisation, …). La richesse de ce travail réside dans le fait que toutes les parties prenantes des filières sont consultées, des producteurs aux distributeurs en passant par tous les maillons de la chaîne alimentaire.
 
Dans un contexte de baisse dramatique du nombre de fermes sur le territoire au profit d’une extension des existantes, un focus tout particulier est mis sur l’accompagnement à l’installation et à la transmission, en lien avec les organisation professionnelles agricoles partenaires.


→ Lutte contre le gaspillage alimentaire, solidarité alimentaire et circularité :
 
Sur le bassin Stéphanois, un important réseau d’acteurs souhaite travailler à la réduction du gaspillage (du champ à l’assiette) en promouvant notamment la transformation des invendus.
 
Une partie du projet a pour but de permettre au groupe « solidarité alimentaire », accompagné par la Fabrique de la transition de monter en puissance. L’enjeu de ce collectif est de faire émerger un système de solidarité alimentaire autour d’une vingtaine d’acteurs.

Rédigé par Orane, référente au groupe de travail PAT