Thierry et Marianne Reynaud

Thierry et Marianne Reynaud

Thierry et Marianne sont installés sur une ferme de 50 ha à Chambles ou ils produisent du lait de brebis qu'ils transforment en yaourts et fromages.


QUI SONT-ILS ?

Marianne et Thierry Reynaud possèdent une exploitation de brebis laitières de cinquante hectares sur la commune de Chambles, qu'ils ont repris en 2005 hors cadre familial. Ils sont en GAEC depuis 2014.
Avant leur installation, les précédents exploitants produisaient du lait et des yaourts de vaches. Désormais, 150 brebis occupent les lieux et quelques vaches allaitantes pour produire une dizaine de veaux tous les ans.

 

QUE FONT-ILS ?

Depuis la traite jusqu'à la transformation du lait en fromages et yaourts, tout est réalisé sur l'exploitation. Tout est bio chez Marianne et Thierry qui soignent leurs animaux avec des méthodes naturelles et conduisent leurs cultures sans produits phytosanitaires. L'alimentation des bêtes est faite essentiellement à base d'herbe, Thierry pratique la rotation des cultures : il alterne 4 à 5 années de prairies temporaires qui permettent de produire du fourrage pour ses animaux, d'enrichir le sol grâce à la présence de légumineuses et de réduire le nombre d'adventices (les mauvaises herbes) grâce au fort pouvoir couvrant des prairies (les mauvaises herbes n'ont pas le temps de se développer) et 1 à 2 années de céréales qui poussent sur un sol riche et « propre » comme on dit, c'est à dire sans être envahi de mauvaises herbes.

Une journée type est organisée en deux parties : le matin, Marianne et Thierry procèdent à la traite et à la transformation du lait en yaourts et fromages, tandis que l'après-midi est consacrée à la culture, au pansage des bêtes ou encore à l'entretien des parcs. Marianne, elle, s'occupe de la gestion et de la vente.

Lorsque le lait est transformé, il l'est soit en yaourts (natures ou aromatisés aux huiles essentielles) soit en fromages de différentes variétés : lactiques, caillés doux, tommes, secs, demi-secs, etc. Les produits sont livrés à la Ferme au Quartier et dans différents AMAPs et magasins locaux.

Chaque année, ils arrivent à produire en moyenne 1,5 agneaux par brebis. Quelques agnelles sont ainsi gardées pour renouveler le troupeau. Ils gardent leurs brebis en production environ 6 ou 7 ans, contre 2 à 3 ans environ dans les exploitations en général. Ils estiment avoir de « bonnes brebis » et ne font pas de sélection véritable sur elles pour la reproduction : ils vont plutôt préférer choisir un bon bélier pour l'accouplement. Le bien-être de leurs bêtes est une priorité pour Marianne et Thierry, qui face à des situations parfois compliquées met tout en œuvre pour les traiter avec soin.
Cela leur coûte de l'argent bien sur, mais il préfère agir comme il le fait. Ils admettent que ce n'est pas une bonne idée de trop s'attacher aux bêtes mais ils préfèrent cela plutôt que de considérer leurs animaux comme de simples réservoirs à lait.