Chhouny Ao

Chhouny Ao

Chhouny Ao est producteur de pommes, et cultive aussi des cerisiers et des pruniers. Découvrez son portrait et son savoir faire naturel pour le bien être de ses arbres aux fruits savoureux!















QUI EST-IL?
Chhouny Ao est producteur de pommes bio, situé à Saint Michel sur Rhôner.

QUE FAIT-IL?
Sur ses terres, Chhouny cultive sept hectares de huit variétés de pommiers, et consacre également un ½ hectare aux cerisiers et pruniers.
Lors de notre rencontre, il nous a exposé dans son hangar les différentes recettes de purins et décoctions qu'il fabrique et utilise pour nourrir les arbres, et les protéger des maladies et insectes.
Parmi elles :

Pour le purin d'orties, on prend les tiges et les feuilles, mais pas les fleurs. Préparé en automne pour le printemps, Il est riche en azote et est appliqué comme engrais dans la proportion de 30 litres par hectare.
Le purin de consoude est riche en potasse et vitamine B12, et il sert lui aussi d'engrais.
La décoction de presle est riche en silice, elle permet de lutter contre la cloque. Comme un vaccin, elle pousse l'arbre à se défendre contre champignon.
La décoction de fougère permet de lutter contre les pucerons, les limaces et les mulots.
L' infusion de menthe est utilisée comme insecticide et elle repousse les fourmis. Il est même conseillé de laisser pousser de la menthe directement au pied des arbres fruitiers. 
La feuille de sureau, en infusion ou en purin, est un insecticide et un fongicide.
L'huile de neem agit comme un coupe-faim pour les pucerons.
Contre la tavelure (champignon en taches brunes sur les fruits et feuilles), Chhouny pulvérise sur les arbres un mélange dilué d'argile blanche et de de souffre : l'argile sèche les feuilles et limite la propagation du champignon, et le souffre le brûle. L'argile protège aussi les feuilles des coups de soleil, elle assèche le miellat des pucerons et agit sur la chenille du carpocapse.


Recette du purin: faire tremper 250 g de plantes sèches ou 1 kg de plantes fraîches hachées dans 10 litres d'eau.
Laisser fermé pendant 1 mois, puis filtrer, diluer 1 litre de préparation dans 10 litres d'eau avant de vaporiser
sur ou au pied de l'arbre. Le purin peut se conserver 1 à 2 mois dans un contenant fermé et à l'abri de
la lumière.
Recette de la décoction: avec les mêmes proportions, faire bouillir 20 min, laisser refroidir, filtrer, diluer à 1
pour 10 avant de vaporiser sur les arbres.Les plantes utilisées sont recyclées en paillages au pied des arbres.



En plus de prendre soin de son verger, Chhouny le fait vivre en harmonie avec la nature : pour lutter contre certains insectes, Chhouny favorise l'installation d'oiseaux insectivores et d'insectes prédateurs en leur fabriquant des nids. Les coccinelles, perce-oreilles et chrysopes mangent les pucerons. Les perce-oreilles et les mésanges mangent les carpocapses (ver de la pomme).
Contre les carpocapses, Chhouny utilise aussi des pièges à phéromones qui attirent les papillons mâles et limitent la fécondation des papillons femelles.
Contre les anthonomes (coleoptère) et les hoplocampes (petite guêpe nord-américaine) qui pondent dans les fleurs, Chouny utilise des pièges collants. Les poules, en grattant au pied des arbres, peuvent aussi limiter les populations des ces insectes ravageurs.
Contre les mulots et campagnols, qui en creusant leurs galeries, mangent les racines ; Chhouny enterre (car c'est toxique) du tourteau de ricin.

 

 Pour que l'arbre fructifie de manière raisonnable (trop de fruits épuiseraient l'arbre, ce qui réduirait fortement la fructification de l'année suivante), il laisse environ 50 bourgeons sur l'arbre. Pour cela, il enlève toutes les branches nouvelles qui montent vers le ciel ou descendent vers le tronc. Les arbres sont en forme de parasol, pour que toutes les pommes soient exposées au soleil (cela augmente le taux de sucre dans le fruit). Les branches montant naturellement vers le haut, Chhouny les rabat vers le sol pour qu'elle fructifient. Il taille sans sécateur (la taille au sécateur n'empêche pas la repousse), il arrache les branches d'un geste sec et précis pour arracher tout le bourgeon tout en prenant garde de ne pas trop endommager l'écorce de la branche.


LE SAVIEZ-VOUS ?
Il faut 30 à 50 feuilles pour nourrir une seule pomme, c'est pour cela que Chhouny nourrit ses arbres par pulvérisation sur les feuilles.